Skip to content

Google Street Art View, musée numérique de l’art urbain

24 février 2011

Google et Red Bull s’associent pour créer une galerie répertoriant les œuvres de Street Art du monde entier. Ainsi nait streetartview.com, un site qui permet de visionner des œuvres déjà identifiées et d’en localiser de nouvelles. Il utilise pour cela les prises de vue du service Google Street View.

Streetartview.com est un projet participatif

Pour ajouter une œuvre à la base de données, il suffit de cliquer sur « Add a location ». Le site indique en bleu les zones pour lesquelles les images de Google Street View sont disponibles. Il suffit alors d’explorer la rue dans laquelle se trouve l’œuvre et de sélectionner un angle de vue de bonne qualité.  On clique « submit », on remplit un court formulaire pour décrire l’œuvre et on valide. C’est un système simple et pratique, qui permet à chacun de contribuer.

Un système de contribution qui a ses limites

Puisque l’objectif est de présenter le street art du monde entier, on peut regretter les limites du système de contribution proposé. De nombreuses zones sont inaccessibles pour Google Street View et certaines prises de vue sont anciennes.

Il serait intéressant de pouvoir publier sur ce site des photos personnelles géolocalisées via une application mobile. On découvre souvent des graffitis par hasard (difficile d’en retrouver l’adresse exacte par après) et dans des endroits peu accessibles. Par exemple, j’ai pris la photo ci-contre à Venise, sur une colonne près de la place Saint Marc. Ce dessin m’a séduite et j’aurais aimé le partager sur la carte de streetartview.com.

Ce lundi, le site de webjournalisme owni.fr publiait un article sur les photos au musée, disant notamment que « la photo est […] la preuve de l’accueil d’une œuvre au sein du patrimoine privé de chacun, la signature de l’appropriation. » Si l’appropriation de l’art par les foules est l’un des buts de ce musée numérique, il semble dommage d’exclure la publication des photos d’utilisateurs.

From → Arts et pub

One Comment
  1. Honegger permalink

    Je partage ton avis Elodie, j’ai moi-même un certain nombre de photos de peintures murales dont certaines sont maintenant vandalisées et n’existent plus. La fréquence de mise à jour de Google street étant ce qu’elle est, nous ne pouvons pas non plus, par exemple, suivre à travers des tags muraux, l’activité politique ou révolutionnaire très virulente en ce moment. Ce serait intéressant. Cependant, ne boudons pas, c’est une nouvelle et belle application, un nouveau né qui ne demande qu’à grandir. Emmanuel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s